Les intrigues de Muriel Mourgue, loin du sang et de la violence que l’on retrouve bien souvent dans ce genre littéraire.

Catégories
Critiques thriller

Hier est un autre jour

Un petit résumé du livre de Muriel Mourgue, afin que tout le monde s’y retrouve 😉

Après s’être exilée quelques temps en Argentine, Angie Werther est de retour en France.
Trois meurtres qui pourraient faire craindre la résurgence d’un groupe terroriste, des lettres anonymes qui menacent la présidente française : voilà ce à quoi va être confrontée Angie Werther. Ancienne profileuse des services de renseignement français, Angie n’hésite pas à reprendre du service pour apporter une aide précieuse à son ex patron.
Dans ce thriller qui se déroule en 2027 le passé demeure étonnamment présent !

Un roman court

150 pages suffisent pour une enquête menée avec intelligence. Il faut savoir que les amateurs de sang et de chair fraîche ont ici du souci à se faire. On est plutôt dans un polar bien ficelé, simple mais efficace. Tout est traité finement et intelligemment, avec une toile de fond se rapportant sur un événement cataclysmique survenu en 2019.

L’histoire se déroule dans un futur plus que proche, en 2027. Plusieurs choses viennent se greffer ici, nous avons le personnage principal, Angie Werther, qui mène une enquête sur des meurtres commis. Cela laisse une ouverture sur la « résurrection » d’un groupe terroriste que l’on croyait alors anéanti. L’humour aidant, il y a un ton donné qui est des plus intéressants.

Ressenti global

Il faut dire que, après avoir fermé l’ouvrage, quelques questions me sont venues. Rien d’essentiel, et le livre peut se lire indépendamment de ses confrères, mais je pense que l’ordre de parution devrait régler ce souci. On sent que Angie n’intervient pas seulement dans cet ouvrage, et que d’autres enquêtes sont à son actif. Il serait donc plus judicieux de découvrir cette enquêtrice par ses balbutiements qui ont sûrement été donnés dans des ouvrages précédents.

Oui oui, Muriel Mourgue est à une dizaine de parutions dont trois sur ce personnage – cet opus étant le troisième-… Je vais d’ailleurs aller y jeter un œil 😉 . Quoi qu’il en soit, le personnage est sympathique et attachant. Forte et fragile à la fois, Angie est à découvrir sinon à suivre.

Quels sont en revanche les points forts du récit ?

Le président de la France est une femme : on allie originalité et normalité. Originalité, parce que c’est du jamais vu, et normalité, parce que c’est traité comme si ce n’était pas le cas, comme si ce n’était pas une grande première… À aucun moment, il est précisé ou sous-entendu que le monde n’est pas ainsi, et ça fait du bien ! 🙂

Le ton donné par l’autrice est très agréable. Ses personnages ne sont ni trop poussés dans leurs retranchements, ni pas assez. J’ai parfois l’impression, quand je lis des romans de ce format, que son auteur (ou autrice) essaie maladroitement de nous donner des personnages complexes sans en avoir le temps. Ici, ce n’est pas le cas : on a un personnage que l’on connaît juste ce qu’il faut. C’est appréciable de rencontrer notre héroïne au passif assez mal connu, même d’elle-même. Des révélations qui lui seront faite dans cette intrigue laissent à penser qu’une suite se profile 😉

Le positif à retenir

Une ambiance sympathique, une plume vive, des chapitres courts qui rythment bien le récit, un ton enjoué qui, en plus de donner du rythme, laisse parfois le sourire aux lèvres… Pas mal de bons ingrédients pour passer un bon moment de lecture. Un bémol vient cependant montrer son nez, la redondance. Nous avons plusieurs reprises d’informations qui viennent ralentir l’action. Même si ces dernières ne sont pas rédhibitoires, bien loin de là, elles sont assez présentes pour être remarquées.
Du coup, à retenir tous les points positifs pour repartir vers une autre aventurière de l’autrice : je vais me laisser guider par Thelma Vermont, à travers Secret en sourdine, et je reviens vous faire le topo 😉

En bref

Je laisserai donc une grande chance à l’autrice qui, malgré les quelques redondances, a su me charmer par son ambiance légère mais caustique, avec un brin de suspense dans sa narration linéaire. Beaucoup de plaisir à lire cette intrigue bien menée (et sa chute à brûle-pourpoint), et je recommande aux amateurs de polars de venir découvrir les intrigues de Muriel Mourgue si ce n’est déjà fait, loin du sang et de la violence que l’on retrouve bien souvent dans ce genre littéraire.

Je remercie Muriel Mourgue de m’avoir permis de découvrir son univers et repars m’engouffrer dans l’enquête d’un autre de ses ouvrages avec Secrets en sourdine. Quand l’une d’elle nous propulse dans le futur, l’autre nous plonge dans le passé… Hâte d’en découvrir les tenants et aboutissants.

Bonne lecture à tous ! 🙂

2 réponses sur « Hier est un autre jour »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :