Chronique littéraire

Ce qui est primordial, c’est d’aller à l’essentiel et cette dernière ne doit pas être trop longue. Si un passage de l’intrigue se trouve dans une chronique, ce doit être pour compléter un ressenti. Il y a alors analyse de l’écriture, des personnages, du décor, des descriptions et de l’ambiance générale.

Bien évidemment, elle reste partiale. Pourquoi ? Parce que chaque lecteur va avoir un ressenti différent. Ce qui va faire apprécier un livre à quelqu’un pourra le faire détester à quelqu’un d’autre. C’est pour cette raison que, quels que soient les ressentis, il faut qu’ils soient justifiés et argumentés dans cet exercice.

Chronique

Elle permet, entre autres, de faire découvrir de nouveaux auteurs, d’ouvrir le lecteur à de nouveaux horizons littéraires ou de nouveaux styles, de développer la communication autour d’un ouvrage… Ses enjeux sont multiples.

Vous trouverez d’ailleurs quelques exemples de ce qui vous est proposé dans la page « blog« , en cours de redirection 😉

Une chose est sûre de mon coté, je ne me force en aucun cas à dire que j’ai aimé un livre si ce n’est pas le cas (quitte à ne pas en faire de chronique). Le jugement doit être avant tout honnête et sincère.