Catégories
Critiques thriller

À pas de loup

Je vous laisse là un résumé, pour partir sur un pied d’égalité 😉
Lorsque Rosalie, Philippe et leur petit Martin, âgé de six mois, décident de s’installer à La Barberie, un éco-hameau niché en plein coeur des Alpes-de-Haute-Provence, c’est bien pour fuir un quotidien devenu trop pesant. Pour tenter une expérience audacieuse. Vivre autrement. En communion avec la terre et en harmonie avec les saisons. Mais l’équilibre de cette nouvelle vie va un jour se fissurer. Un grain de sable va s’infiltrer, déstabiliser et enrayer cette belle mécanique. Et ce très beau rêve va se transformer peu à peu en un véritable cauchemar. Votre pire cauchemar…

Maintenant, que dire ? C’est très mitigée que je ressors de cette lecture. Dans un premier temps, je suis ravie d’avoir de nouveau eu un moment avec la plume de l’autrice que je trouve fluide et sans accrocs, et c’est toujours le cas ici 😉
L’intrigue est bien ficelée, les personnages étudiés et la chute, bien que prévisible, est vraiment intéressante. Il faut dire que les thèmes abordés dans cet ouvrage sont vraiment de l’ordre du fait divers : intrigants, prenants et… ils mettent le doigt sur quelque chose qui nous paraît toujours à des années lumières alors que ça se passe juste sous nos yeux.

Du coup, il y a quand même quelque chose qui m’a dérangée dans cet écrit, et je tiens à souligner que c’est purement subjectif. Ici, la construction et le chemin montré au lecteur est un sans faute. Vous vous demandez donc où est mon problème ? Dans la longueur et la redondance : Là où la narration se veut être « mise en place » des personnages, des idées, des différents caractères… j’y ai vu des gens qui venaient rejoindre l’équipe pour les mêmes raisons, dans le même but et qui avaient les mêmes attentes. Quelque part, tant mieux, quand on parle de monter une micro société en dehors des clous et en auto-suffisance, il vaut mieux être d’accord 😉
Ceci dit, les chemins, les tranches de vie, les raisons me semblaient trop similaires, trop proches pour m’identifier aux différents couples qui au final me semblaient être un seul et même couple. La démonstration est faite avec intelligence et une belle narration, mais je suis du coup clairement passée à côté.
En gros, je me suis un peu ennuyée sur les deux tiers du bouquin, ce qui est dommage.

Sortie de ça, il y avait quand même une trame de fond qui ne me faisait pas lâcher, et tant mieux, c’est sans regret : on comprend assez vite que Philippe se fait exclure du hameau, qu’il est rejeté par les siens et qu’il sera privé de son fils pendant quasi deux ans. Ce qui me tenait en haleine ? C’était savoir le pourquoi. Comment une communauté serrée et aimante, respectueuse des uns et des autres avait pu mettre à la porte l’un d’entre eux.

C’est en voulant avoir le fin mot de cette histoire-là que j’entame le dernier tiers du livre que j’ai littéralement dévoré. Les explications fusent, les personnages deviennent touchants, l’intrigue se resserre et tout prend forme de façon assez subtile. Il faut dire que certains aspects se font ressentir assez vite (clairement dans la première moitié de l’écrit pour moi) mais sont creusés, petit à petit, à pas de loup, dans cette dernière partie. Une partie où les éléments et les événements s’enchaînent pour ne laisser aucune place au doute. C’est dès lors que j’ai été littéralement happée par les mots, par les situations décrites, par les sentiments dégagés de ce petit garçon qui n’avait rien demandé… Bref, au final, une belle histoire aux aventures quelque peu intrigantes.

Qu’est-ce que j’en retiendrai donc ? Que malgré des longueurs et des redondances qui m’ont gâché une partie de lecture, j’ai trouvé là un style à part, un sujet qui est encore trop peu dénoncé à mon goût, des destins brisés qu’il est bon de voir mis en avant et surtout… une chute troublante, voire effrayante.
Du coup, je recommande quand même ce moment de lecture sympathique. Un livre qui là encore, se lit vite (même si moins vite que les précédents pour ma part 😉 ), et arrive à vous accrocher au vol… vous vous laissez prendre au jeu au final, sans forcément vous y attendre, et ça, c’est un certain talent 😉
Une lecture que je suis fière de ne pas avoir abandonnée 😉

Bonnes lectures à vous ! 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :