Catégories
Critiques thriller

Dans ma maison sous terre

Voilà que pour ce week-end confiné, je sors les armes des bouquins achetés à cette occasion 😉
Du coup, le premier de la liste est un thriller original à ne pas mettre dans toutes les mains, car il « cible » les enfants et tout le monde n’y est pas préparé. Âmes sensibles sur le sujet, s’abstenir 😉
Vous voilà le résumé :
Été 2017, le corps d’une fillette est retrouvé dans une bouche d’égout. Elle porte le collier d’une enfant disparue vingt ans auparavant, dont le corps vient d’être découvert dans le sous-sol d’une maison des Hauts-de-France.
S’agit-il du même meurtrier ou n’est-ce qu’une simple coïncidence ? Véronique De Smet tentera d’élucider cette affaire dans laquelle un village entier choisira de se taire.
Et si la réputation de ses habitants valait bien plus que la vérité ?

Qu’en dire ma foi ? Même si le thème au premier abord peut sembler un peu grossier, il est en fait machiavélique. Il faut dire que l’autrice prend le temps pour planter un décor, une ambiance qui se veut de plus en plus glauque au fil des pages. Malgré ce temps, il n’y a pas de fioritures, elle sait où elle va et où elle veut entraîner son lecteur. De sa plume fluide, elle ne laisse aucune place au temps morts, et l’entièreté de son récit est placé non pas dans les descriptions mais dans la tension montante que nous promettent les événements. Des événements qui se déroulent d’ailleurs à 20 ans d’intervalles, c’est bien vu. La façon qu’a l’autrice de les relier, de les rendre crédibles et somme toute morbides est assez prenante. Bref, le livre ne se lâche pas et se lit d’une traite.

Les personnages sont réels, bien pesés et travaillés de telle sorte qu’on les verrait. Ni trop, ni pas assez, leur caractère est dépiauté et l’analyse est « simple », il est donc facile de ressentir une certaine empathie envers chacun d’entre eux, que ce soit pour les aimer ou les détester, aucun ne laisse indifférent.
La commissaire, protagoniste de cette histoire sordide est dessinée de façon très particulière et semble assez ambivalente dans sa façon d’être. Tantôt froide et distante, tantôt sympathique et attachante… il n’y a pas grand chose qui lui est épargné et sa manière de gérer les déconvenues est vraisemblable.

L’intrigue en elle-même est très prenante. Elle est moche, c’est sûre, mais elle nous maintient dans une spirale dont on ne peut se défaire, contient quelques rebondissements et est bien menée. Il faut dire que les mots sont justes et que les situations sont amenées fermement. Nous n’avons pas là de chemins de traverse, l’autrice va à l’essentiel et nous fauche l’herbe sous le pied.
Une partie de celle-ci est somme toute prévisible, mais la façon dont elle est traitée reste un réel plaisir. Quand rien n’est laissé au hasard, c’est toujours une satisfaction de voir comment les pages vont nous guider au dénouement. Honnêtement, ce qui m’a vraiment fait peur en refermant ce livre, c’est de me dire que j’aurais été plus loin dans le machiavélisme, vraiment. J’ai du coup trouvé le twist final intéressant, mais surtout surprenant. Dommage de ne pas pouvoir en dire plus…

Je vous invite donc à découvrir ce livre pendant que moi, je vais voir le reste de l’autrice qui, visiblement, n’en est pas à son coup d’essai 😀

Plume à suivre !
Bonnes lectures ! 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :