Catégories
Critiques polar

L’homme de l’ombre

Le petit dernier du week-end, L’homme de l’ombre, de JPB (JP Bousquet), un écrit policier qui se dévore de par son originalité, mêlant plusieurs styles. Une enquête, un duo fracassant et plein d’humour… Bref, un écrit au format novella plus que roman qui se lit vite : le premier d’une série de 7 livres qui fait une entrée en matière plutôt sympathique.

Vous voilà tout d’abord un petit résumé :
Quand Marc, avocat aveugle, reprend le dossier d’un de ses collègues décédé, il ne se doute pas de ce qui l’attend. Avec son assistante, ils vont résoudre une affaire qui va les amener de Nantes vers d’autres horizons plus obscurs. De rebondissement en rebondissement, ils vont devoir sauver leur vie et lutter contre des organisations que tout le monde croyait disparues.
Le premier dossier des aventures de ce duo très spécial.

En fouillant un peu, j’ai trouvé quelques mots de l’auteur, plaisants et donnant le ton, je vous pose ça là, c’est cadeau 😉
« Un premier travail dans le domaine du marketing, et une carrière dans l’insertion professionnelle m’ont permis de fréquenter de nombreux milieux et de nombreuses personnes, alliés à un goût pour les mystères et l’écriture, c’est naturellement vers les romans policiers que je me tourne.
J’ai commencé par des nouvelles ou de petites histoires à la Indiana Jones, certaines ont même été primées dans des concours ou finalistes dans d’autres. Puis je me lance dans des ouvrages plus audacieux à l’intrigue plus complexe.
C’est à cette période que je donne naissance à Marc Corin et Virginie Poncelet, les héros de ma série policière « Les Dossiers de l’homme de l’ombre ». Tous les deux traite des affaires se déroulant à Nantes et dans ses environs.
Voilà c’est court, mais l’important n’est pas qui je suis, mais ce que j’écris. Donc bonne lecture. »
C’est bref, concis et percutant, mais le meilleur est en amont : vous trouverez l’intégrale de sa présentation ici-même : http://www.jpb-auteur.com/bio/

Ayant fait à peu près le tour, je peux maintenant vous donner mon avis sur cette lecture addictive 😉
Nous avons tout ce qu’il nous faut dans ce texte : un duo haut en couleur. Celui d’un avocat aveugle, Marc, qui saura tant se servir de son handicap par diverses astuces que s’en laisser abattre (parfois pris au piège de cette difficulté supplémentaire de la vie qui le rend impuissant dans certaines situations) et de sa binôme Virginie, jeune femme pleine d’entrain mais aussi d’intelligence qui l’aide tant à la ville qu’à la scène. Ces deux là sont par force, par habitude ou tout simplement par convenance, tout bêtement inséparables. L’auteur nous plonge dans leur relation somme toute un chouia ambiguë, et c’est là que l’on s’attache.

L’intrigue, quant à elle est bien menée. Nous avons l’intervention de plusieurs personnages, d’une enquête un peu particulière, car elle est menée ici non pas par les forces de l’ordre mais bel et bien par cet avocat au sens de la déduction aiguisé. À cette intrigue se mêlent toute sorte de petites choses non anodines qui plantent le décor : amitié naissante, humour plus ou moins finement planté, trahison, complot à grande échelle… Tout y passe. Sublimée par une plume fluide et un style s’adaptant à tout public, l’histoire se gobe, tout bêtement. Je ne cherchais pas du tout à savoir qui avait fait quoi, ni comment telle ou telle personne allait s’en sortir, mais juste comment l’auteur allait nous y amener.

L’intrigue, quelle est-elle exactement ? Alors voilà, nous sommes dans les rues de Nantes, et Marc se doit de reprendre le dossier d’un condamné. Il se trouve qu’en arrivant à la prison où il devait lui faire signer des papiers, on lui annonce que ce dernier est décédé, tombé du toit. Il était alors connu pour des vols de tableaux et se faisait appelé « le voltigeur », car il repartait de ses pillages par le toit des propriétés. Marc fera donc appel au soutien et à l’intelligence de Virginie pour tenter de comprendre comment cet homme est tombé du toit. L’accident en est-il vraiment un ?
En menant ce début d’enquête le poussant à voir que non, tout n’est pas aussi simple, il va plonger dans le passé du voltigeur pour comprendre ce qu’il s’est réellement passé. Je vous laisse deviner que le duo nous amène avec lui dans cette enquête et nous plonge dans de nombreuses situations qui nous feront traverser les pays et les âges.

Alors voilà, je ne peux pas en parler de trop pour ne pas spoiler, mais sachez qu’il y a un peu de tout et qu’il est intéressant de se pencher sur le thème. L’auteur ici me réconcilie avec le roman policier 😉
Un combo d’aventure, de mystère, de légèreté aussi (parce que vraiment, il y a de la légèreté dans le style qui fait que la lecture est rapide et très agréable), un soupçon de psychologie. Tout ce qu’il faut pour finir ce dimanche, calée dans le canapé avec un bon café (de mon coté en tous cas 😉 )

Un bon rythme, une histoire chouette et des personnages bien pensés, un premier tome bien ficelé et prometteur pour quelques heures de lecture… Parfait ! Je remercie donc JPB pour sa confiance et… je souhaite à Marc et Virginie une longue vie pleine d’enquêtes ! 🙂

Bonnes lectures à tous 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :