Si l’intrigue est bien ficelée, le texte maillé, la plume est incisive et aiguisée. Si je ne connais pas les écrits d’Alex Sol en science fiction, j’avoue avoir découvert une pépite concernant le thriller (horrifique ou non).

Catégories
auto édition Critiques fantastique thriller

Vous êtes cordialement invités

Le petit dernier d’Alex Sol ? Je vous laisse ça là, comme ça 🙂
24 août 2007, un incendie ravage une partie du manoir de Beaunom qui héberge une colonie de vacances. Les animateurs sortent quatre adolescents inconscients et recouverts de sang des flammes. Dans les jours suivants, un article de journal stipule que les enquêteurs envisagent la piste criminelle, mais très vite, l’affaire est classée sans suite et le centre de vacances est fermé définitivement.
12 ans plus tard, les quatre survivants, qui n’ont aucun souvenir de l’évènement, reçoivent d’étranges courriers les conviant à la soirée d’inauguration du manoir qui accueillait la colonie.
Lorsqu’ils arrivent, leurs plats préférés ont été servis à table, mais impossible de savoir qui les a invités, car personne n’est là pour les recevoir.

Alors quoi ?

Au vu de la quatrième de couverture, j’étais emballée à l’idée de le découvrir. Dans les premières pages, je me suis un peu sentie mitigée. J’ai eu comme une impression de déjà vu. Mais que nenni, l’ami ! Tout de suite, avec une plume fluide et une façon bien à elle de décrire l’environnement, Alex Sol nous entraîne dans son univers. Dans un récit à première vue « déjà lu », nous avançons aux côtés des personnages avec entrain… Un mélange d’attente, d’anxiété et de malaise se créé au fil des pages. L’autrice prend soin (et son temps) pour mettre les pions de l’échiquier en place : alors qu’on pense ne suivre qu’un protagoniste, la toile se tisse et trois autres convives s’invitent. Les détails se profilent au long du récit.

Que dire des personnages ?

Ils sont complexes, intelligemment composés entre nonchalance et douleurs. Face à leurs doutes et incompréhensions, une situation à décortiquer s’ajoute au décor. On sent poindre les méandres d’un lourd passé, mais ce dernier nous est révélé par à coups. Chacun avec leur poids et leur vie, ils se retrouvent ici pour une réunion particulière.

Et l’intrigue ?

Quant à elle, elle est bien sympa. Comme je le disais, un peu « déjà vu », mais un peu seulement. Pour tout le reste… il y a Mastercard ! 🙂
La plume n’y est clairement pas pour rien. C’est-à-dire que la partie du récit que je pensais somme toute banale est amenée de façon originale et intrigante. De fait, on veut quand même connaître la suite, et vite. Ce n’est qu’après cette partie que mes neurones se sont mis en branle pour être happés par l’ambiance. Ici, vous n’aurez pas de sang ou de scènes trop violentes. En revanche, il y a un véritable climat qui se met en place, l’ambiance y devient lourde et glauque.
Du coup, le plus original à mon goût reste la chute. Pour ma part, je ne m’y attendais pas. Alex Sol fait partie de ces auteurs qui épargnent plus facilement l’intelligence et la crédibilité de leurs intrigues que leurs personnages (et leurs lecteurs !) 😉

L’écriture…

Venons-en donc à l’essentiel, la plume ! Découverte via le roman Jamais d’eux sans toi, que j’ai trouvé beau, touchant, déconcertant et… Bref, je m’égare. Je continue donc ma découverte de l’autrice via Vous êtes cordialement invités et, ô mon Dieu, je ne suis pas déçue.
Attention en revanche, les deux ouvrages n’ont clairement rien à voir. Tant par les thèmes abordés que par leur construction ou encore leur intrigue, ne vous méprenez pas. Cependant, on retrouve cette plume que j’ai tant appréciée : les mots sont pesés et l’intention d’une tension crescendo se fait sentir en amont. On sent que tout est calculé. Des descriptions aux personnages, aux interactions, tout est passé au crible.

Mais Alex Sol, c’est qui ?

Une autrice autiste de SFF et thrillers qui annonce que « dans une autre vie ou dans un univers parallèle, elle aurait été ingénieur, pour pouvoir créer et concevoir les objets du futur ».
Heureusement pour nous, « elle a fait un BAC L et des études de graphisme. Aujourd’hui, c’est à travers ses histoires qu’elle imagine le futur. Ses personnages se trouvent souvent sur le spectre de l’autisme ».
Source : https://www.alexsol.fr/

En bref, encore une pépite de l’auto-édition ! Si vous souhaitez la découvrir… Bonne lecture ! 😉

2 réponses sur « Vous êtes cordialement invités »

On laisse beaucoup de beaux romans de côté sous prétexte qu’ils sont auto-édités et quel dommage..! Merci pour cette jolie découverte que je ne manque pas d’ajouter à ma (gigantesque) wishlist.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :