Catégories
Critiques thriller

Donne moi ta main

Voilà une lecture bien sympathique dont vous voici le résumé :
Bridget a 28 ans, elle est libre, rebelle, insouciante.
Suite à une promesse faite à Karen, une amie très chère morte d’un cancer trois ans auparavant, elle vit tout, à fond, sans se soucier des conséquences et ce, jusqu’à l’aube de ses 30 ans.
Elle enchaîne les relations sans lendemain, s’interdit de tomber amoureuse. Elle profite, intensément, sous le regard très protecteur de San, sa sœur de cœur.
Seulement, son univers bascule lorsque son chemin croise celui de Victor.
Pourquoi perd-elle totalement le contrôle avec lui ?
Depuis ce jour, elle se sent suivie, observée, reçoit des appels et sms anonymes de menace.
Qui peut lui en vouloir au point de faire de sa vie un véritable enfer ?

Alors comment ça se passe ? Il faut dire qu’au début, je souriais au fil des pages qui se voulaient fraîches et pleines de « bons sentiments ». Il faut dire que je voyais plus une histoire d’émoi prenant un mauvais tournant, mais sans mauvais fond, une sorte de thriller feel good 😉
Et pourtant… au fur et à mesure qu’on suit l’histoire de Bridget, on sent son passif douloureux et on comprend petit à petit son comportement et son style de vie un peu particuliers. Tout s’éclaire, prend forme et on suit ce personnage bien traité dans sa descente aux enfers. D’abord par de petits instants, par de petites phrases, puis par certains comportements, on se plonge à ses cotés pour comprendre en même temps qu’elle, qui elle est, et quelles sont ces situations énigmatiques, celles qui la font tiquer mais sans qu’on ne sache vraiment pourquoi.

L’autrice se sert de mots simples, de vocabulaire accessible, journalier, qui donne un sacré rythme à son récit. Un champ sémantique agréable qui nous laisse rapidement nous prendre au jeu. Une plume fluide, des dialogues qui coulent de source, des descriptions sur les personnages qui les rendent plus vrais que nature… voilà les ingrédients pour un récit qui ne manque pas de panache ! 🙂

Les personnages sont intéressants, leur étude psychologique les rend crédibles tous autant les uns que les autres, même Newton, le chat curieux mais pas téméraire 🙂
L’étalage des ressentis de chacun est fait de façon intelligente et graduelle. On n’a pas dès le début la personnalité de tel ou tel caractère, bien au contraire. Cette montée en connaissance des protagoniste se fait alors de façon crescendo et laisse apparaître tout un tas de switch et de remises en question sur qui a fait quoi. Du coup, le suspense prend sa place, de même, petit à petit, et pour notre plus grand plaisir.

Avec cette avancée pas à pas, nous rejoignons le stress subi par Bridget, nous le vivons avec elle. Il est lent, s’installe petit à petit, pour exploser en effusion totale vers le milieu de l’ouvrage. Ce qui n’était qu’un simple tique sur un langage, une expression, devient une incompréhension totale de la situation en elle-même. Tout s’accélère pour elle alors que nous, de notre coté, en même temps que ses amis, nous continuons de nous poser des questions.

Pour nous perdre un peu plus, l’autrice prend un malin plaisir à jouer avec nous : on jongle perpétuellement entre le ton léger de jeunes gens qui ne savent plus quoi penser ni que faire et le suspense d’une situation qui les dépasse. L’ironie de leur sort parait parfois drôle, parfois mesquine et brutale. Quelques scènes se font sentir comme greffées au récit juste pour faire chuter la tension, afin de mieux la faire remonter ensuite. Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup accroché avec cette construction du récit originale !

Du coup en résumé, nous avons une patte sympa (celle de l’autrice, pas du chat, hein ? 😉 ), une histoire originale qui monte en tension au fil des pages qui se tournent avec rapidité de par leur fluidité !
Vous avez donc le roman parfait pour un après midi grisonnant et pour vous sortir la tête des actus peu réjouissantes !

Du coup, à toi lecteur, je te conseille qu’une chose : donne leur ta main et laisse toi emporter par les lignes ! 😉

Bonnes lectures ! 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :